e-Lettre N°1 – LUMIP

e-Lettre Climeri-France N°1 - Novembre 2020

CMIP6 : L’écho des contributions françaises dans les différents MIPs

LUMIP - Projet d'intercomparaison des modèles d'utilisation des terres

Réponse de la moyenne annuelle de la température de surface suite à la déforestation. Les valeurs positives indiquent un réchauffement de la surface. Figure issue de Boysen et al., en discussion dans Biogeosciences

LUMIP (Land Use Model Intercomparison Project) est un projet international visant à étudier la contribution des changements d’usage des terres et des pratiques agricoles (irrigation, ferilisation, ...) à l’évolution du système climatique et de quantifier leurs impacts sur le cycle de l’eau et le cycle du carbone. Une dizaine de groupes de modélisation à travers le monde, dont le CNRM et l’IPSL pour la France, participe à cette initiative, coordonnée par David Lawrence (NCAR, Etats-Unis) et George Hurtt (University of Maryland, Etats-Unis). Les simulations réalisées dans le cadre de LUMIP sont des simulations de modèles de système Terre ou de la seule composante ‘surfaces continentales’ forcées par des réanalyses climatiques, simulations dont les conditions aux limites varient (avec ou sans changement d’usage des terres, avec ou sans irrigation) afin de quantifier les contributions respectives de chacun de ces facteurs (Lawrence et al., 2016). Un workshop présentant les premiers résultats obtenus s’est tenu à Aspen (Colorado, Etats-Unis) en Septembre 2019 (https://www.agci.org/event/19s4) et plusieurs articles ont été soumis ou sont en cours de rédaction. Parmi ceux-ci, une étude coordonnée par Lena Boysen, s’est intéressée à l’impact d’un scénario idéalisé de déforestation dans lequel une surface de 20 Mkm2 est déforestée, comparable à la surface déforestée à l’échelle du globe depuis le début de l’ère industrielle. Selon les modèles, l'effet sur la moyenne annuelle globale de la température de surface va de l'absence de changement significatif à un refroidissement de 0,55 °C, avec une moyenne multi-modèle de -0,22 ± 0,21 ° C (voir figure issue de Boysen et al., en discussion).

Rédacteurs : N. Vuichard, C. Delire, P. Peylin, M. Rocher, R. Seferian

Références :

  • Pour accéder à tous les articles de la e-Lettre N°1, cliquer ici

 

  • Pour obtenir la version imprimable de la e-Lettre N°1, cliquer sur l'image